Blog

Comment fabriquer sa propre bière ?

Comment faire de la bière avec un kit de brassage?
Ecrit par Jeanne

Comment faire sa propre bière?

Pour fabriquer sa propre bière, il faut du malt d’orge, du houblon, de la levure et de l’eau, sans oublier les ustensiles qui vont avec bien sûr. Ce sont les ingrédients principaux. Ils se trouvent déjà dans les kits de brassage, mais vous pourrez en préparer ou en acheter. Les étapes de fabrication se divisent en deux : le brassage/fabrication du moût et la fermentation.

C’est en utilisant les bons ingrédients et en suivant les étapes de fabrication que l’on obtient de la bière maison.

Pour commencer, il faut tout d’abord tremper le malt d’orge dans de l’eau en ébullition. Cela doit dure entre une heure et trente minutes à deux heures maximum. Il faut toujours mélanger cette première préparation (eau/malt d’orge) avec une louche pour en extraire le jus d’amidon. Pour plus d’efficacité, il est préférable de broyer un tout petit peu ou bien de casser à l’avance les grains de malt d’orge. Cela facilite l’extraction de l’amidon présent dans le malt d’orge. Vous pourrez remplacer le malt d’orge par divers ingrédients comme de l’orge, du riz, du blé, du maïs, etc. A choisir selon votre préférence.

Après, il faut extraire le liquide du mélange pour obtenir le jus de céréale que l’on appelle le « moût ». Ensuite, il faut faire bouillir le moût dans un récipient adéquat.

Après dix minutes, il faut rajouter le houblon dans le moût. Le houblon joue un rôle primordial dans la fabrication de bière, il améliore le goût et parfume le mélange final. En conséquent, il donne à la bière son arôme naturel et son amertume en même temps.

Quelle est la quantité de houblon à verser ?

Généralement, pour vingt litres de moût, il faut entre 50 à 100 grammes de houblon amer et 20 grammes de houblon aromatique. L’équilibre entre arôme et amertume est ainsi assuré. Cela dépend donc entièrement de la quantité de houblon utilisée. On compte des milliers de combinaisons possibles, et chacune produit des gouts de bière différents.

Comment savoir à l’avance si le goût du houblon me convient

Comment savoir à l’avance si le goût du houblon me convient ?

Le seul moyen pour connaître à l’avance le goût du houblon est la « technique de thé de houblon ».

Ce procédé consiste à prendre un verre d’eau froide et de le tremper dans le houblon pendant une nuit. Au matin, le parfum et le goût du houblon vont se dégager. Il vous suffira de sentir et de gouter le houblon pour savoir quel goût elle a. En versant petit à petit plusieurs verres d’eau et en utilisant plusieurs sortes de houblon, votre chance de dénicher le meilleur houblon est plus étendue.

Il appartient alors à chacun d’entre nous de trouver la meilleure combinaison de houblon possible ou de choisir notre combinaison préférée. Le thé de houblon permet ainsi de conserver des dizaines de litres de moût. De même, si on obtient un mauvais houblon ou un mauvais équilibre entre houblons, tout le mélange serait perdu.

Après l’ajout de houblon, il faut filtrer ce dernier et conserver le liquide à température ambiante.

Vient ensuite l’ajout de la levure. Pour ce faire, verser de la levure dans le liquide, puis, laisser fermenter à l’abri du soleil et de l’humidité. Après deux semaines en isolation, le liquide devient de la bière. La durée de fermentation de la bière est de deux semaines minimum. Après ce délai, la bière est serviable et peut être consommée directement.

Pourtant, une autre solution est plus appréciée. Les connaisseurs optent souvent pour l’embouteillage. L’embouteillage ou la mise en bouteille, permet de fermenter à nouveau la bière et par la même occasion, de rajouter un peu de sucre. De même que pour le vin, le refermentation rend la bière plus gouteuse et le fait d’ajouter du sucre la rend pétillante. En plus,  l’embouteillage offre une bonne présentation au produit. Ce qui augmente considérablement le visuel, c’est-à-dire la présentation, et la rentabilité de la bière.

L’ajout de sucre ou le resucrage de la bière nécessite tout de même une petite astuce. Il faut éviter de verser directement le sucre dans la bouteille. Le mieux, c’est de le bouillir dans de l’eau et de le verser dans la bouteille à bière ensuite. Ainsi, les problèmes d’homogénéité du sucre, l’excès d’oxydation et les problèmes d’infection seront évités.

La fermentation se déroule dans un récipient hermétique muni d’un barboteur. Le barboteur assure le rejet de Co2 durant l’action de fermentation. Sans cet outil, le résultat n’est pas correct, ni même buvable.

La température ambiante est la température de fermentation, elle est la clé d’une bière réussie. En général, elle est de 15° à 24°C. Cela dépend du type de bière que vous souhaitez réaliser. Par exemple, pour la bière Achel brune, la température de fermentation est de 17° à 23°C. Pour une bière de type Westvleteren, la température de fermentation doit être entre 20° et 28°C. Elle peut aussi variée selon l’ingrédient de base utilisé.

Le point le plus important durant la fermentation, c’est d’éviter le changement considérable de température. Les professionnels utilisent des moyens sophistiqués comme les frigidaires spéciaux avec thermostat pour gérer le niveau de température. Mais pour une bière faite maison, un simple thermomètre alimentaire peut suffire. Ainsi, durant la fermentation, prélevez au moins deux fois par jour la température du moût et veillez à ce qu’elle soit toujours entre 15° à 24°C.

En somme, pour réaliser sa propre bière il faut tremper le malt broyé dans de l’eau bouillante, puis, extraire le liquide de l’ensemble. Rajouter ensuite le houblon et mettre le tout à ébullition. Extraire à nouveau le liquide uniquement et faire en sorte qu’il refroidisse. Ensuite, verser la levure et fermenter l’ensemble dans un récipient muni de barboteur durant deux semaines. Après, ajouter du sucre bouilli dans de l’eau et mettre le contenu dans des bouteilles en verre. Fermenter à nouveau durant quelques jours, et c’est prêt pour être dégusté.

Voir ma page sur le Meilleur kit de brassage de bière!

 

Note :  la fabrication de la bière nécessite un environnement adéquat et propre. Tous les ustensiles utilisés durant le processus de conception doivent être désinfectés pour éviter tous les risques de contamination.

 

 

5 (100%) 2 vote[s]

A propos de moi !

Jeanne

Je m'appelle Jeanne. Je suis uns jeune retraitée et, depuis peu, je peux enfin me mettre à ce qui me plaît le plus : le jardinnage! Alors, je partage avec vous mes petites expériences avec toutes sortes de jardins ou potagers d'intérieur, tout comme je le fait avec mes petits enfants. :-)

Laisser un commentaire.